Qu’est-ce que le Spread Betting ?

Le Spread Betting est une forme souple de dérivés du trading permettant aux investisseurs de spéculer sur la hausse ou la baisse d’un instrument, sans prendre possession de l’actif sous-jacent. Les profits tirés du spread betting ne sont pas imposables et sont exemptés du droit de timbre.

FONCTIONNEMENT DU SPREAD BETTING

Le spread betting fonctionne un peu différemment des autres formes de trading en ligne. Au lieu d’acheter ou de vendre des devises ou un certain nombre d’actions, les traders investissent un montant spécifique dans l’instrument qu’ils tradent. Cela est connu comme un enjeu, ou « stake ». Pour calculer les profits et les pertes, les investisseurs doivent multiplier leurs enjeux par les variations du marché dans toute direction donnée.

En faisant du spread betting, un investisseur choisira d’abord l’instrument financier sur lequel ils désirent trader et décidera s’il pense que l’instrument va aller à la hausse ou à la baisse. Ensuite, ils choisiront le montant de leur stake, en d’autres mots, le volume de capital qu’ils sont prêts à investir par point de variation sur le marché. Après avoir employé une gestion raisonnable des risques, un investisseur placera son trade.

EXEMPLE DE SPREAD BETTIN n° 1 – POSITION LONGUE (ACHAT)

EXEMPLE DE SPREAD BETTIN n° 1 – POSITION LONGUE (ACHAT)

Un investisseur décide de faire un spread bet sur la paire de devises GBP/USD, qui s’échange à un prix d’achat de 1,329 00 et de vente de 1,328 80. En fixant un stake de 10 £ par point de mouvement, l’investisseur ouvre une position longue sur la paire.

Ensuite, le GBP/USD augmente jusqu’à un prix de vente de 1 329 50, et le trader ferme la position pour verrouiller le profit acquis. Étant donné qu’il s’agit de spread betting, le bénéfice généré par ce trade serait alors calculé en multipliant la différence entre le prix d’achat à l’ouverture et le prix de vente à la fermeture (1,329 50 – 1,329 00 = 0,000 5) par le stake (10 £). Le profit total serait alors de 50 £.

EXEMPLE DE SPREAD BETTING n° 1 – POSITION COURTE (VENTE)

EXEMPLE DE SPREAD BETTING n° 1 – POSITION COURTE (VENTE)

Dans cet exemple de spread betting, un investisseur décide de placer un spread bet sur les actions de Facebook. Convaincu que les actions Facebook vont augmenter, l’investisseur place un stake de 5 £ et ouvre une position courte.

Malheureusement, le marché cahnge en défaveur de l’investisseur en cette occasion. Le prix d’achat monte jusqu’à 187 820 et l’investisseur ferme sa position. La perte sur ce trade serait calculée en multipliant la différence entre le prix de vente à la fermeture et le prix d’achat à l’ouverture (187 820 – 187.620 = 0,2) par l’enjeu (5 £) La perte totale sur ce trade serait de 100 £.

SPREAD BETTING OU CFD TRADING ?

Le spread betting et le CFD trading sont tous deux des formes de dérivés à effet levier permettant aux investisseurs de spéculer la valeur des instruments d’un large éventail de marchés globaux, sans prendre possession des actifs sous-jacents. Les principales caractéristiques de ces deux formes sont visibles dans le tableau ci-dessous.

SPREAD BETTING CFD Trading
Mode de fonctionnement Trade un montant monétaire (un enjeu ou « stake » en livres sterling) par point de mouvement Trade un nombre élevé de devises et de produits ou un certain nombre d’actions.
Calcul des profits et des pertes Multipliez l’enjeu par la variation en points du marché Multipliez la taille de la position par le nombre de pips gagnés ou perdus
Effet levier Oui Oui
Bénéfices non imposables* Oui Non
Exempté de droit de timbre Oui Oui
Go Long & Go Short Oui Oui
Tradez 24/5 Oui Oui
Gestion des risques (S/L et T/P) Oui Oui

À QUI LE SPREAD BETTING EST-IL ADAPTÉ ?

Le spread betting est un produit à effet levier et peut potentiellement être une méthode d’investissement rentable, bien qu’elle comporte une certaine part de risque. Ainsi, il serait plus adapté aux investisseurs qui :

  • Ont un certain niveau d’expérience des marchés financiers
  • Sont interessés par des bénéfices non imposables* et dénués de droit de timbre
  • Cherchent peut-être à diversifier leur portefeuille
  • Sont plus intéressés par les possibilités des marchés à court terme

Pourquoi trader avec LCG ?

Plus de 7000 instruments
Plus de 7000 instruments
Bénéfices non imposables*
Bénéfices non imposables*
Tarifs compétitifs
Tarifs compétitifs
Exécution prioritaire des ordres
Exécution prioritaire des ordres

* Les lois fiscales dépendent des circonstances individuelles